Christine Berrou

Christine Berrou

Avec le même prénom que Boutin et le même nom que François, il est difficile de vendre du rêve. Pourtant, on a mis Christine Berrou dans notre panier sans hésiter !

Elle fait partie de cette nouvelle génération d’humoristes, de la clique prometteuse des Arnaud Tsamère, Baptiste Lecaplain, Bérangère Krief, Vérino, Greg Romano et Kyan Khojandi… Bref, tous nos comiques préférés.

Mais Christine Berrou n’est pas qu’une simple saltimbanque quand on voit son parcours de véritable wonderwoman de l’humour.

Le théâtre

Depuis qu’elle est toute petite, la bretonne écrit des sketchs dans sa chambre avant de les présenter à sa famille. Pas le public le plus honnête mais le plus encourageant puisque grâce à eux, Christine n’a jamais abandonné son rêve de faire rire.

Mais avant les mots d’humour, il y a eu les mots tout court. Elle écrit pour la presse locale à La Roche-sur-Yon jusqu’à ce que l’on lui propose un CDI et que son intuition la pousse à refuser : « j’ai senti que si j’acceptais, je faisais une énorme erreur. »

L’écriture toujours mais humoristique, c’est ça, le vrai rêve de Christine. Elle part alors à la recherche de ce rêve, à Paris.

En 2007, elle écrit son premier one-woman-show. Cela faisait tellement longtemps qu’elle avait envie d’écrire que son premier spectacle est très vite prêt.

Elle se jette dans la gueule des scènes ouvertes, « terrorisée » mais drôle. Elle est repérée par France 4 pour participer à « On achève bien l’info ».

La télé

Devoir être drôle toutes les semaines, c’est le challenge que Christine Berrou doit relever.

Ses Livres

Et parce qu’elle n’a pas peur d’avoir des ampoules aux doigts (alors que ça fait vachement mal) elle se mit à écrire. « Écrire un one man show et monter sur scène » est le premier bouquin de Christine Berrou ou 27 façons de faire rire observées chez ses collègues humoristes et dans les films… Et cette année, la suite de son livre « Écrire une chronique » a vu le jour.

Son spectacle « De l’importance de prendre de la hauteur »

Sous son accent Becbeg et son look de première dame, le rire est le pilier de sa vie et elle ne manque pas de le faire savoir. À 31 ans, la nouvelle tête de l’humour est de retour sur la scène parisienne tous les mercredis à La Nouvelle Seine pour son spectacle « De l’importance de prendre de la hauteur ». Encore une fille qui nous parle de tous les sujets girly genre mecs, amour, rupture. Oui, mais avec une violence qui fait tellement de bien !

Prochaine(s) date(s)

  • Soirées
  • Soirées
  • Soirées