Exposition

Exposition "Huichol: Racines d'une ethnie" par Rébecca Seror

Exposition photographique « Huichol: Racines d’une ethnie » par Rébecca Seror du 5 au 18 octobre
– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –
Vernissage Jeudi 5 octobre – A partir de 19:00
– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Ce projet est un projet photographique, mais également de partage et de soutient. Une volonté de réunir les gens, les énergies, autour d’un propos humain, ethnique et nécessaire. C’est un voyage sur les terres Huicholes (gardiens du Peyotl au Mexique) qui a réveillé ce désir commun avec Virginia Lopez (voyageuse/photographe argentine).
A travers cette tribu, nous avons connu toutes les autres. Leurs rêves et espérances se retrouvant sur le même chemin; celui du partage, de la vie en harmonie avec la nature. Un espoir de en plus présent dans les mœurs occidentales…
Ce projet sera autofinancer par la vente de produits artisanaux que nous produisons et par l’exposition photographique organisée au Paname.
Nous savons que la solidarité n’est pas un vain mot au Mexique. Pour cette entreprise nous comptons sur le soutien des gens que nous connaissons et que nous allons rencontrer au cours de notre voyage.
Le partage, l’entre aide, le respect et l’écoute de la nature sont des vertus propres aux Huichols et propre à la nature humaine. C’est pourquoi nous désirons développer notre projet autour de ces qualités.

Pour voir le projet dans sa globalité :
https://spark.adobe.com/page/QprWJBKwPSZiz/

Si vous avez des questions, propositions, commentaires, n’hésitez pas :
Facebook & Instagram: Rébecca Seror
Mail: rebeccas59@hotmail.com
Whatapp: +52 1 222 830 4437

– – – – –

RÉBECCA SEROR
Née en 1989, année de la destruction du mur de Berlin… Une symbolique forte de l’effondrement d’un monde bipolaire à un monde plus libre et plus ouvert. Comme 1968, 1989 a été une des années charnières de la fin du 20ème siècle. Une date parfaitement en adéquation avec une enfant qui, jeune fille, contestera les conventions établies, montrera un esprit libre et une volonté de vivre sans contrainte, dans un environnement humaniste mais quelque peu utopiste…. des restes de l’état d’esprit de 1968 ou alors le coté artiste toujours existant à tous les stades de l’évolution… mais que choisir, comment s’exprimer, mon corps, mes mains, mon esprit, mes yeux, qu’elles sont les parties de mon être qui me permettront au mieux d’exprimer mes sentiments, mes idées, mes sensations… de dénoncer les injustices, de combattre la pauvreté la surexploitation agricole, l’acceptation de la différence …Alors comment choisir entre une expression directe en tant qu’acteur voir chanteur ou indirecte, par le biais d’une camera ou de l’art plastique, comment utiliser ma culture ou les multitudes de cultures rencontrées toujours dans la recherche de l’évolution…
Voilà c’est dans une remise en cause permanente que Rebecca, aiguise son œil et son esprit afin de nous offrir une vision picturale qui nous touche et stimule nos émotions.